Marcus Maurera, et al.

World Allergy Organ J . 2020 Oct 30;13(11):100475. doi:10.1016/j.waojou.2020.100475. eCollection 2020 Nov.

L’urticaire chronique se caractérise par des papules qui démangent ou un œdème de Quincke ou les deux pendant une durée de six semaines ou plus. Elle a un impact sur la qualité de vie physique et émotionnelle des patients. Les personnes souffrant d’urticaire chronique et d’autres affections chroniques recherchent des informations par le biais des technologies de l’information et des communications (TIC). Cette étude visait à évaluer la fréquence d’utilisation et la préférence des TIC chez les patients atteints d’urticaire chronique.

Il s’agissait d’une étude transversale incluant 1 800 patients atteints d’urticaire chronique spontanée ou d’urticaire chronique inductible, âgés de plus de 12 ans, sélectionnés dans des centres de santé primaires, des hôpitaux universitaires ou des cliniques spécialisées UCARE (Urticaria Centers of Reference and Excellence) dans 16 pays. Les patients ont été invités à répondre à 23 questions notamment concernant l’utilisation des TIC (type, fréquence, préférence, qualité). Les réponses ont été enregistrées dans une base de données. Les TIC ont ensuite été classées en trois groupes : One-to-one (un-à-un) : SMS, WhatsApp, Skype et e-mail ; One-to-many (un-à-plusieurs) : YouTube, navigateurs Web, blogs ou forums ; et Many-to-many (plusieurs-à-plusieurs) : Instagram, Twitter, Facebook et LinkedIn.

Dans le monde, la plupart des patients atteints d’urticaire chronique avaient accès à des plateformes TIC (99,6 %) et à Internet (96,7 %). Les plateformes TIC les plus utilisées ont été les One-to-one (85,4 %), suivies par les One-to-many (75,5 %) et les Many-to-many (59,2 %). L’utilisation des plateformes TIC s’est accrue avec l’éducation des patients. Les plateformes One-to-many ont été privilégiées pour les informations d’ordre général sur la santé et les informations relatives à l’urticaire chronique. Pour obtenir des informations spécifiques sur l’urticaire chronique, 3 patients sur 4 ont utilisé un navigateur Web, 20,9 % ont utilisé YouTube et 13,6 % ont utilisé Facebook. Un patient sur cinq n’a utilisé aucune forme de TIC. La qualité des informations a été jugée très intéressante et de bonne qualité pour les informations d’ordre général sur la santé (53,5 %) et les informations relatives à l’urticaire chronique (51,5 %) par rapport aux autres catégories.

En conclusion, dans le monde entier, pour obtenir des informations relatives à la santé et à l’urticaire, les patients ont majoritairement recours à l’utilisation des technologies de l’information et des communications, les navigateurs Web étant la plateforme qu’ils privilégient.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR