Harsha H Kariyawasam & Louisa K James

Expert Rev Clin Immunol. 2021 Apr 1:1-15. doi: 10.1080/1744666X.2021.1905527. Publication électronique avant impression.

La rhinite allergique et la rhinosinusite chronique avec polypes nasaux sont des affections immunologiques des voies respiratoires supérieures, aux mécanismes d’action complexes. Les lymphocytes B de la muqueuse locale des voies respiratoires sont des facteurs déterminants pour ces affections, les lymphocytes B migrant dans la muqueuse des voies respiratoires en cas de lésion de ces voies respiratoires.

Les lymphocytes B sont très importants dans la défense, la surveillance tissulaire et la modulation immunitaire des voies respiratoires supérieures. La rhinite allergique et la rhinosinusite chronique avec des polypes nasaux (RSCaPN) sont deux des affections des voies respiratoires supérieures pouvant être identifiées comme exprimant des lymphocytes B ou dérégulant leur fonction dans des états inflammatoires muqueux de niveau T2. Les lymphocytes B peuvent entraîner des états inflammatoires T2 par la production d’anticorps fonctionnels et également par des interactions avec les microbes commensaux et d’autres cellules inflammatoires recrutées, comme les cellules Th2 et les éosinophiles, entraînant une amplification immunitaire et une dérégulation.

Cette revue visait à rendre compte des connaissances existantes sur le rôle clé des lymphocytes B dans la maladie allergique inflammatoire des voies respiratoires supérieures et à souligner la nécessité de se concentrer davantage sur des études des voies aériennes supérieures, spécifiques au contexte de la maladie liée aux lymphocytes B chez l’être humain.

Les auteurs ont conclu qu’il y avait un manque d’études concernant le rôle de la surexpression et du dysfonctionnement des lymphocytes B, en particulier relativement à l’infection rhinosinusienne et à l’inflammation des muqueuses. Il est important de comprendre comment l’inflammation respiratoire, associée à une fonction lymphocytaire B élevée ou altérée, augmente et dérégule les voies de signalisation immunitaire dans la rhinite allergique et la RSCaPN, pour développer de nouvelles interventions thérapeutiques spécifiques à la maladie des lymphocytes B avec manipulation moléculaire.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR