J. Rodrigues, F. Franco-Pego, B. Sousa-Pinto, J. Bousquet, K. Raemdonck, R. Va

Rhinology. 2021 Aug 1;59(4):360-373. doi: 10.4193/Rhin21.087.

Plus de 400 millions de personnes souffrent de rhinite allergique dans le monde. En Europe, sa prévalence est d’environ 25 %, elle est supérieure en milieu urbain. Bien que la rhinite allergique ne soit pas une maladie potentiellement mortelle, elle affecte la santé et le bien-être (perturbation des habitudes de sommeil, troubles cognitifs et de performance, diminution de la qualité de vie et des performances au travail/à l’école). Elle peut également être associée à un risque plus élevé de maladies psychiatriques, telles que dépression et anxiété.

Cette revue systématique et cette méta-analyse visaient à quantifier la relation entre la rhinite allergique et la dépression et l’anxiété.

Une recherche électronique d’études observationnelles a été menée, évaluant la relation entre la rhinite allergique et la dépression et l’anxiété. L’association a été quantifiée par une méta-analyse à effets aléatoires, avec estimation du rapport de cotes combiné.

Vingt-quatre études ont été incluses (23 ont évalué la dépression et 11, l’anxiété). Parmi celles-ci, 12 ont des valeurs de rapport de cotes provenant de modèles de régression multiple.

La rhinite allergique était associée à des risques plus élevés de dépression et d’anxiété.

En conclusion, la rhinite allergique semble être liée à un risque élevé de dépression et d’anxiété ; cependant, d’autres études sont encore nécessaires.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce documen

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR