Tag

Antihistaminiques archivos - Bilastina

Cardiac safety of second-generation H1-antihistamines when updosed in chronic spontaneous urticaria

By | Nouveau, Sélection d'articles

Mauro Cataldi, Marcus Maurer, Maurizio Taglialatela, Martin K. Church2.

(2019) Clin Exp Allergy. 2019 Sep 13. doi: 10.1111/cea.13500. [Epub ahead of print]

Cette publication examine les mécanismes et l’évaluation de la cardiotoxicité potentielle des antihistaminiques H1 lorsque la dose administrée est quatre fois supérieure à celle autorisée. Les antihistaminiques H1 de deuxième génération sont le traitement de première intention pour l’urticaire chronique. Cependant, certains patients ne répondent pas aux doses standards. Les directives EAACI / GA2LEN / EDF /WAO actuelles en matière d’urticaire suggèrent une augmentation de la dose d’antihistaminiques H1 pouvant aller jusqu’à sa multiplication par quatre. Cet usage n’étant pas prévu par la notice d’utilisation, il est important d’en vérifier l’innocuité. Un aspect clé de cette question est la cardiotoxicité potentielle de ce médicament. Cette publication se penche en détail sur plusieurs antihistaminiques H1, notamment la bilastine, la cétirizine, la lévocétirizine, l’ébastine, la mizolastine et la rupatadine. Les médecins ayant émis les prescriptions ont soigneusement considéré et écarté les facteurs de risque potentiels associés à la cardiotoxicité, tels que la présence d’un syndrome du QT long héréditaire, l’âge avancé, les troubles cardiovasculaires, l’hypokaliémie et l’hypomagnésémie. Ils en ont fait de même avec la prise de médicaments pouvant allonger directement le QT ou bloquer l’action des antihistaminiques H1. Dans ces conditions, les auteurs ont été en mesure de conclure que, à un dosage allant jusqu’à quatre fois la dose standard, les antihistaminiques H1 présentent un profil d’innocuité cardiaque excellent.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Antihistamines for Allergic Rhinitis Treatment from the Viewpoint of Nonsedative Properties.

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Kawauchi H, Yanai K, Wang DY, Itahashi K, Okubo K.

Les antihistaminiques ciblant le récepteur de l’histamine H1 jouent un rôle essentiel dans l’amélioration et le maintien de la qualité de vie des patients souffrant de rhinite allergique. Afin de garantir une utilisation plus efficace et sûre des antihistaminiques de deuxième génération, qui sont recommandés par plusieurs directives, il est nécessaire de procéder à une classification détaillée basée sur leurs caractéristiques. Les antihistaminiques administrés en première intention ne doivent pas avoir d’actions centrales dépressives ou sédatives.

Parmi les antihistaminiques non sédatifs, la fexofénadine et la bilastine appartiennent à la catégorie des « antihistaminiques n’atteignant pas le cerveau ».

Cette analyse conclut qu’il faut utiliser ce type d’antihistaminiques pour traiter en première intention la rhinite allergique légère.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

The long duration of action of the second generation antihistamine bilastine coincides with its long residence time at the histamine H1 receptor

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Bosma R, van den Bor J, Vischer HF, Labeaga L, Leurs R

Cette étude démontre que la bilastine reste longtemps sur le récepteur H1 (73 ± 5 min), ce qui prolonge l’action antagoniste au niveau du récepteur H1 in vitro (mobilisation de Ca2+ dans les cellules HeLa chargées de Fluo-4) après un rinçage des antagonistes non liés. Par conséquent, la longue résidence de la bilastine peut expliquer sa longue durée d’action observée in vivo.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Bilastine – A Novel Antihistamine for Allergic Rhinitis and Chronic Spontaneous Urticaria

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Kraft JN, Sussman GL

La bilastine bénéficie d’un profil d’innocuité avéré à long terme grâce à son utilisation chez plus de 71 millions de patients dans plus de 104 pays. Ce nouvel antihistaminique de deuxième génération n’a pas d’effets sédatifs, car il ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique. En outre, la bilastine ne se métabolise pas et n’interagit pas avec le CYP 450.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Bilastine safety in drivers who need antihistamines: new evidence from high-speed simulator driving test on allergic patients

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Demonte A, Guanti MB, Liberati S, Biffi A, Fernando F, Fainello M, Pepe P

Cette étude est la première à utiliser un simulateur de conduite à haute vitesse sur Formule 1 pour évaluer les facultés de patients atteints de rhinite allergique ou d’urticaire chronique prenant de la bilastine.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

One-year safety and efficacy study of bilastine treatment in Japanese patients with chronic spontaneous urticaria or pruritus associated with skin diseases

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Yagami A, Furue M, Togawa M, Saito A, Hide M.

À travers le monde, on utilise plusieurs antihistaminiques non sédatifs de deuxième génération. Toutefois, leur innocuité et leur efficacité à long terme n’ont pas été testées à un degré élevé de médecine factuelle.

Cette étude conclut que l’administration à long terme de 20 mg de bilastine une fois par jour pendant 52 semaines est sûre et bien tolérée par les patients japonais souffrant d’urticaire chronique spontanée (UCS) ou de prurit associé à des maladies cutanées. La bilastine a amélioré les symptômes de leurs maladies respectives au début du traitement et est restée efficace pendant toute la durée du protocole.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Selecting optimal second‑generation antihistamines for allergic rhinitis and urticaria in Asia

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Marysia Tiongco Recto, Ma. Teresita Gabriel, Kanokvalai Kulthanan, Pongsakorn Tantilipikorn, Derrick Chen‑Wee Aw, Tak Hong Lee, Ch’ng Chin Chwen, Somasundran Mutusamy, Nguyen Trong Hao, Vo Thanh Quang and Giorgio Walter Canonica

Cette étude fait figure de consensus entre des experts de différents pays de la région Asie-Pacifique (Hong Kong, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam) et vise à décrire les besoins non couverts, les considérations pratiques, les défis et les facteurs de décision clés qui interviennent à l’heure de choisir des antihistaminiques de deuxième génération optimaux pour des patients atteints de rhinite allergique ou d’urticaire.

Sélectionner les antihistaminiques de deuxième génération optimaux dépend de nombreux facteurs, notamment de l’innocuité et de l’efficacité du médicament, mais aussi ses effets sédatifs et sur les facultés psychomotrices. Les critères propres à chaque pays incluent la disponibilité du médicament et son rapport coûts-efficacité. Les résultats de l’étude révèlent que la bilastine est l’option la plus souvent choisie en raison de sa grande efficacité, de son innocuité, de son adaptation aux populations particulières de patients et à son absence d’effets sédatifs.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Efficacy and safety of bilastine in Japanese patients with chronic spontaneous urticaria

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Michihiro Hide (a), Akiko Yagami (b), Michinori Togawa (c), Akihiro Saito (c), Masutaka Furue (d)
(a) Department of Dermatology, Institute of Biomedical and Health Sciences, Hiroshima University, Hiroshima, Japan
(b) Department of Dermatology, School of Medicine, Fujita Health University, Aichi, Japan
(c) Clinical Development Division, Taiho Pharmaceutical Co., Ltd., Tokyo, Japan
(d) Department of Dermatology, Graduate School of Medical Sciences, Kyushu University, Fukuoka, Japan
La bilastine est un nouvel antihistaminique H1 de deuxième génération et non sédatif qui est vastement utilisé pour traiter la rhinoconjonctivite allergique et l’urticaire. Dans la plupart des pays européens, la dose journalière recommandée est de 20 mg depuis 2010. Dans cet article, nous évaluons son efficacité et son innocuité chez les patients japonais atteints d’urticaire chronique spontanée (UCS).

Une prise quotidienne de bilastine pendant deux semaines s’est avérée efficace et bien tolérée chez les patients japonais souffrant d’UCS, tout en démontrant une action rapide de l’antihistaminique.

Read More

Bilastine: A novel antihistamine

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Jeet Gandhi (1), Kiran Godse (2), Gauri Godse (3),
(1) Consultant Dermatologist, Sakhiya Skin Clinic, Surat, Gujarat, India
(2) Professor of Dermatology, D Y Patil Hospital, Navi Mumbai, Maharashtra, India
(3) Shree Skin Centre, Navi Mumbai, Maharashtra, India

La bilastine est un nouvel antihistaminique H1 de deuxième génération approuvé pour le traitement symptomatique de la rhinite allergique et de l’urticaire chez les patients âgés de plus de 12 ans. La rhinite allergique et l’urticaire sont des pathologies cliniques très courantes et représentent l’une des raisons principales de consulter un médecin de famille, un allergologue ou un dermatologue. Grâce à son efficacité et à son profil d’innocuité, la bilastine incarne l’évolution de la recherche en matière d’antihistaminiques.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

La bilastine pour traiter la rhinoconjonctivite allergique et d’urticaire : une approche pratique des décisions thérapeutiques basée sur les questions adressées au département des renseignements médicaux

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Amalia Leceta (1), Ander Sologuren (2), Román Valiente (2), Cristina Campo (2), Luis Labeaga (1)
(1)Medical Department, Faes Farma SA, 48940-Leioa, Bizkaia, Spain; (2)Clinical Research Department, Faes Farma SA, 48940-Leioa, Bizkaia, Spain

La bilastine est un antihistaminique H1 fréquemment prescrit, non sédatif, sûr et efficace autorisé pour traiter les symptômes des patients atteints de troubles allergiques tels que la rhinoconjonctivite et l’urticaire chronique.

Tout au long du développement clinique nécessaire à son approbation, ce médicament a été testé chez de multiples patients. Toutefois, de nombreuses personnes sont généralement exclues des essais cliniques, mais bénéficieront néanmoins de ses effets dans leur quotidien (en particulier en cas de maladies coexistantes ou de traitements concomitants).

Les questions les plus fréquemment reçues par le département des renseignements médicaux concernaient les interactions pharmacologiques éventuelles de la bilastine avec d’autres médicaments couramment prescrits, notamment des anticoagulants (y compris les nouveaux anticoagulants oraux), des antirétroviraux, des traitements contre la tuberculose, des corticoïdes, de la digoxine, des contraceptifs oraux et des inhibiteurs de la pompe à protons. Dans les essais cliniques, on interdit généralement l’utilisation de la plupart de ces médicaments. Les recommandations doivent donc s’appuyer sur les profils pharmacologiques des médicaments en question et l’avis de spécialistes.

Le profil pharmacocinétique de la bilastine semble favorable, car il présente un métabolisme non significatif et s’élimine presque entièrement par excrétion rénale. En outre, il n’entraîne aucune induction ou inhibition de l’activité de diverses isoenzymes du système CYP 450. Par conséquent, la bilastine n’interagit pas avec les voies métaboliques du cytochrome. D’autres questions concernaient des groupes particuliers de patients, comme les personnes atteintes d’insuffisance rénale, les femmes qui allaitent ou qui prévoient de tomber enceintes ainsi que les patients souffrant de maladies concomitantes. Il vaut la peine de mentionner que plusieurs questions portaient sur des sujets traités dans la fiche technique (résumé des caractéristiques du produit). Ce qui suggère que ce document important ne reçoit pas l’attention qu’il mérite.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR