Ana M. Giménez‑Arnau, Andaç Salman

Drugs . 2020 Aug 28. doi: 10.1007/s40265-020-01387-9. Publication en ligne avant impression.

L’urticaire chronique spontanée se caractérise par des papules, un œdème de Quincke ou les deux pendant au moins 6 semaines et peut durer longtemps, jusqu’à 5 ans. Les effets de l’urticaire chronique spontanée sur la qualité de vie sont comparables à ceux du psoriasis, de la dermatite atopique ou même des cardiopathies ischémiques.

Les antihistaminiques demeurent le traitement de première intention de l’urticaire, mais les taux de réponse sont faibles (allant de 38,6 % pour des doses normales à 63,2 % à pour de plus hautes doses). Certains patients ne ressentent pas tous les symptômes. L’utilisation de l’omalizumab a constitué une avancée majeure dans le traitement des patients atteints d’urticaire chronique spontanée, cependant, il existe un sous-groupe de patients dont la réponse à l’omalizumab est partielle, voire inexistante.

Certaines des thérapies ciblées à venir dans le traitement de l’urticaire chronique spontanée incluent :

  1. Les anticorps anti-IgE, tels que le ligelizumab, un anticorps monoclonal dirigé contre le domaine Cε3 de l’IgE, qui a montré une puissance in vivo six à neuf fois supérieure à celle de l’omalizumab. L’UB-221, un autre anticorps monoclonal contre les IgE dont l’affinité est jusqu’à huit fois plus élevée pour les IgE libres, par rapport à l’omalizumab. Le quilizumab, un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre les IgE liées à la membrane.
  2. L’anti-Siglec-8 : Les Siglecs sont une famille transmembranaire aux effets régulateurs sur la signalisation intercellulaire et intracellulaire. Le Siglec-8 présente une expression sur les éosinophiles et les mastocytes.
  3. Les inhibiteurs de la tyrosine kinase de Bruton (BTK) : La BTK est une tyrosine kinase exprimée dans les cellules hématopoïétiques, y compris les macrophages, les mastocytes et les basophiles. Les inhibiteurs de la BTK sont utilisés pour traiter différentes tumeurs malignes provenant de lymphocytes B. L’ibrutinib, le dasatinib, l’AVL-292 et le CNX-774 ont efficacement supprimé l’activation induite par les IgE et la libération d’histamine par les basophiles et les mastocytes.
  4. La molécule homologue du récepteur chimiotactique s’exprime sur les inhibiteurs de Th2 (CRTH2) ; les inhibiteurs de la tyrosine kinase de la rate (SYK) ; les anti-CD20 ; les anti-IL-1 ; les anti-IL-4/13 et les anti-IL-5.

Le traitement de l’urticaire chronique sera probablement amené à changer lorsque le développement de nouveaux traitements potentiels sera terminé.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR