Tag

H1-antihistamines archivos - Bilastina

Utilisation des antihistaminiques H-1 en dermatologie : plus qu’un contrôle des démangeaisons et de l’urticaire. Une revue systématique

By | Sélection d'articles

Chang-Yu Hsieh, Tsen-Fang Tsai

Dermatol Ther (Heidelb). 2021 Apr 12. doi: 10.1007/s13555-021-00524-w. Publication électronique avant impression.

Les antihistaminiques H1 sont connus pour leurs effets de suppression du prurit, en particulier dans l’urticaire. Cependant, il existe de nombreuses autres utilisations dermatologiques des antihistaminiques H1, telles que l’alopécie cicatricielle et non cicatricielle, l’acné, la maladie de Darier, les dermatoses éosinophiles, les dermatoses paranéoplasiques, le psoriasis, le lichen nitidus, la dermatite radique, la dysesthésie cutanée et les tumeurs malignes cutanées.

Cette revue comprend une recherche documentaire des articles rapportant l’utilisation d’antihistaminiques H1.

C’est la modulation du système immunitaire, des cytokines inflammatoires et des mastocytes qui explique pourquoi les antihistaminiques H1 sont efficaces dans certaines maladies auto-immunes telles que le sarcome de Kaposi, le mélanome et l’alopécie areata. Certaines dermatoses éosinophiles peuvent être soulagées par l’utilisation de cétirizine et de bilastine, en raison de leurs effets sur la chimiotaxie des éosinophiles. L’hydroxyzine, associée à des agonistes des récepteurs GABA, peut avoir un effet sur la dysesthésie cutanée. Une association d’antihistaminiques et d’isotrétinoïne permet de mieux contrôler l’acné, probablement en raison d’une inhibition de la production de sébum. L’effet vasculaire inverseur de l’histamine semble intéressant pour l’érythème, l’œdème et le contrôle de la douleur dans la dermatite radique et l’érythromélalgie.

De nouvelles propriétés des antihistaminiques ont également été étudiées in vitro : activité antibactérienne, anti-angiogenèse et antifibrose.

Les antihistaminiques H1 peuvent améliorer les symptômes de certaines affections, seuls ou en association avec d’autres traitements ; cependant, ces preuves sont encore limitées. D’autres études sont nécessaires pour évaluer l’efficacité et la posologie des antihistaminiques H1 dans d’autres affections dermatologiques.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès
Bilastina

Multidisciplinary Real-World Experience With Bilastine, a Second Generation Antihistamine

By | Eprint, Informations, Nouveau

Lynde CW, Sussman G, Dion PL, Guenther L, Hébert J, Rao J, Leek TV, Waserman S. J Drugs Dermatol. 2020 Feb 1;19(2):145-154. doi: 10.36849/JDD.2020.4835.

Allergic conditions, such as seasonal allergic rhinitis, perennial allergic rhinitis (PAR), and urticaria (both acute and chronic) are frequently treated with H1-antihistamines. However, first-generation H1-antihistamines cause impairment and potentially interfere with restful sleep, cause hangovers or “morning after” effects, impair learning and memory, and reduce work efficiency. Second generation antihistamines, such as bilastine have shown to decrease allergy symptoms effectively without causing night-time sleep disturbances and related adverse events.

Bilastine is a prescription medicine. It is not derived from nor is it a metabolite of another antihistamine, has a rapid one-hour onset of action and provides sustained efficacy. Bilastine does not penetrate the brain, is scarcely metabolized and does not interact with cytochrome P450. For the treatment of allergic conditions in adults and children over 12 years of age, a daily oral dose of bilastine 20 mg is recommended. ç

This real world case project was developed to help optimize patient care and supported with evidence from the literature. It included patients between 9 and 76 years old with seasonal allergic rhinitis, perennial allergic rhinitis and chronic and acute urticaria as well as urticarial vasculitis and pruritus associated with inflammatory skin conditions. The presented cases using bilastine showed positive outcomes for the patients, relieving symptoms with safety and good tolerance.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès
posición declaración c

CSACI position statement: Newer generation H1-antihistamines are safer than first-generation H1-antihistamines and should be the first-line antihistamines for the treatment of allergic rhinitis and urticaria.

By | Sélection d'articles

Fein MN, Fischer DA, O’Keefe AW, Sussman GL.

Allergy Asthma Clin Immunol. 2019 Oct 1;15:61. doi: 10.1186/s13223-019-0375-9. eCollection 2019. Review.

Les antihistaminiques H1 sont la sorte de médicaments la plus utilisée pour traiter la rhinite allergique et l’urticaire. La première génération d’antihistaminiques existe depuis 1946, mais ses effets secondaires courants, tels que la somnolence, la diminution des fonctions cognitives, une mauvaise qualité du sommeil, la sécheresse buccale, des vertiges et de l’hypotension orthostatique, ont stimulé le développement d’antihistaminiques moins sédatifs de deuxième et troisième générations, qui sont entrés sur le marché dans les années 1980. Ces antihistaminiques H1 plus récents ont un meilleur profil d’innocuité tout en étant plus puissants et efficaces. Ils sont le traitement de première intention recommandé pour traiter la rhinite allergique modérée ainsi que l’urticaire sévère et chronique.

La Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique (SCAIC) recommande de préférer les antihistaminiques H1 de deuxième et troisième générations à ceux plus anciens pour traiter la rhinite allergique et l’urticaire. La SCAIC préconise également de ne vendre les antihistaminiques de première génération que sur prescription dans les pharmacies et de ne les utiliser qu’en dernier recours en raison de leurs risques.

Pour favoriser l’adoption de cette nouvelle pratique et l’amélioration de la santé et de la sécurité des patients, la SCAIC estime qu’il faut faire des efforts pour diffuser cette information aux fournisseurs de soins de santé et aux patients.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR