Tag

Bilastine archivos - Bilastina

seguridad tolerabilidad bilastina

The safety and tolerability profile of bilastine for chronic urticaria in children

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine

Papadopoulos NG, Zuberbier T.

Clin Transl Allergy. 2019 Oct 23;9:55. doi: 10.1186/s13601-019-0294-3. eCollection 2019. Review.

L’urticaire se caractérise par l’apparition de papules prurigineuses, d’angio-œdème ou des deux à la fois. Des directives datant de début 2018 recommandent de classer l’urticaire selon sa durée en tant que sévère (< 6 semaines) ou chronique (> 6 semaines). En outre, il s’agit aussi de déterminer si l’urticaire chronique est spontanée ou inductible. L’urticaire chronique est moins fréquente que sa version sévère chez les enfants, mais c’est une maladie qui nécessite un traitement, car elle affecte leurs activités quotidiennes, trouble leur sommeil, provoque une détresse psychologique et nuit aux capacités cognitives et d’apprentissage.

La bilastine est un antihistaminique H1 qui a été étudié chez les enfants à raison de 10 mg par jour. Elle est autorisée pour soulager les symptômes de l’urticaire chez les enfants de 6 à 11 ans.

Des études chez la population pédiatrique se sont penchées sur la bilastine et la rupatadine parmi les antihistaminiques de deuxième génération. Un essai clinique de phase III à double-insu, randomisé, contrôlé contre placébo et avec groupes parallèles a été mené dans le but d’évaluer l’innocuité et la tolérabilité de 10 mg de bilastine administrés une fois par jour pendant 12 semaines chez 509 enfants âgés de 2 à 11 ans et souffrant de rhinite allergique ou d’urticaire chronique. Le paramètre d’évaluation principal était la proportion d’enfants dans chaque groupe de traitement ne démontrant aucun événement indésirable survenu au cours du traitement (EICT). Les critères secondaires incluaient une évaluation de la somnolence et de la sédation à l’aide d’un questionnaire du sommeil pédiatrique (Pediatric Sleep Questionnaire, PSQ). Aucune différence statistiquement pertinente n’a été trouvée entre les groupes de traitement en termes de nombre d’EICT ou en lien avec les EICT chez la population en générale ou par sous-catégorie d’âge. La plupart des EICT étaient d’intensité légère à moyenne. Les résultats du PSQ pour la somnolence / sédation ont légèrement baissé à la 12e semaine chez le groupe prenant 10 mg de bilastine et chez celui prenant le placebo.

En conclusion, la bilastine convient au traitement de l’urticaire chez les enfants en raison de son efficacité et de son bon profil de tolérabilité, tous deux vérifiés lors d’études adéquatement contrôlées. Son avantage principal est l’absence d’effet sédatif, qui permet de l’administrer sur une longue durée sans nuire aux performances ou aux capacités d’apprentissage.

Seuls les professionnels de la santé inscrits peuvent consulter ce document

Accès

Bilastine: a lifetime companion for the treatment of allergies

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine

Martin K. Church, Marysia Tiongco-Rectob, Erminia Ridoloc and Zoltan Novàk.

(2019) Current Medical Research and Opinion, DOI: 10.1080/03007995.2019.1681134

La bilastine est un antihistaminique H1 puissant et très sélectif approuvé pour le traitement de l’urticaire et de la rhinoconjonctivite allergique. Cet article résume les informations disponibles à propos de l’utilisation de la bilastine pour traiter les troubles allergiques dans différentes catégories d’âges, tant chez les jeunes adultes et les personnes majeures, que chez les enfants et adolescents en âge de scolarité.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Concomitant Bilastine and Montelukast as Additive Therapy for Seasonal Allergic Rhinoconjunctivits and Mild-to-Moderate Asthma. The SKY Study

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine

Lavorini F, Matucci A, Rossi O, Pistolesi M; SKY study investigators.

Une étude en groupe parallèle, en double aveugle, à double simulation, aléatoire, active et contrôlée (l’étude SKY) a comparé l’efficacité d’un traitement concomitant à base de bilastine et de montelukast avec l’efficacité de chaque substance administrée seule chez des patients atteints de rhinoconjonctivite allergique saisonnière et d’asthme pendant quatre semaines. Les chercheurs de l’étude SKY sont arrivés à la conclusion que l’administration concomitante de la bilastine et du montelukast ne présente aucun avantage à l’heure de soulager la rhinoconjonctivite allergique chez les patients souffrant d’un asthme léger.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Symposium bilastine à l’EAACI lisbonne 2019

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine

À l’occasion du 38e congrès de l’EAACI (European Academy of Allergy and Clinical Immunology, Académie européenne d’allergologie et d’immunologie clinique) qui se tiendra du 1er au 5 juin à Lisbonne, Faes Farma annonce la tenue d’un symposium important spécifiquement consacré à la bilastine, son propre antihistaminique.

Cet événement aura lieu le 2 juin à 17 h 30 dans le Hall 5 du siège du congrès. Intitulée «BILASTINE : un compagnon à vie. Appréciez chaque moment de votre vie. ». Cette conférence sera présidée par le Prof. Martin Church (Royaume-Uni) et accueillera trois spécialistes de renommée internationale. Le Dr Ralph Mösges (Allemagne) prendra la parole le premier pour aborder l’adhésion intermittente des patients aux traitements contre la rhinite allergique. Le deuxième exposé sera présenté par la Dre Marysia Recto (Philippines) et analysera les besoins non couverts des patients atteints d’urticaire. Enfin, le Dr Zoltán Nóvak (Hongrie) démontrera qu’il est essentiel que les traitements antihistaminiques n’affectent pas la vie et le quotidien des patients allergiques pédiatriques. Nous vous invitons cordialement à ce symposium. Vous trouverez les contenus audiovisuels des éditions antérieures en suivant ce lien.

Lack of clinical relevance of bilastine-food pharmacokinetic interaction assessed by inhibition of histamine-induced wheal and flare response in healthy volunteers

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine

Jimena Coimbra, Cristina Campo, Luis Labeaga, Montserrat Puntes, Ignasi Gich, Joan Martínez, Rosa Antonijoan.

Le but principal de cette étude est la comparaison de l’efficacité de 20 mg de bilastine administrés par voie orale à jeun et avec l’ingestion d’aliments sur la réduction de la réactivité cutanée induite par l’histamine (papules et érythèmes) chez des volontaires sains, en se référant au premier jour de traitement (jour 1) et à l’état stationnaire (jour 4). L’objectif final de cette étude est l’évaluation de la pertinence clinique de l’interaction entre aliments et médicaments. En conclusion, l’interaction pharmacocinétique de la bilastine avec des aliments n’implique aucune diminution significative de son effet antihistaminique et l’interaction de la bilastine avec des aliments n’est pas pertinente d’un point de vue clinique, car aucune interaction pharmacodynamique significative n’a été observée.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Antihistamines for Allergic Rhinitis Treatment from the Viewpoint of Nonsedative Properties.

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Kawauchi H, Yanai K, Wang DY, Itahashi K, Okubo K.

Les antihistaminiques ciblant le récepteur de l’histamine H1 jouent un rôle essentiel dans l’amélioration et le maintien de la qualité de vie des patients souffrant de rhinite allergique. Afin de garantir une utilisation plus efficace et sûre des antihistaminiques de deuxième génération, qui sont recommandés par plusieurs directives, il est nécessaire de procéder à une classification détaillée basée sur leurs caractéristiques. Les antihistaminiques administrés en première intention ne doivent pas avoir d’actions centrales dépressives ou sédatives.

Parmi les antihistaminiques non sédatifs, la fexofénadine et la bilastine appartiennent à la catégorie des « antihistaminiques n’atteignant pas le cerveau ».

Cette analyse conclut qu’il faut utiliser ce type d’antihistaminiques pour traiter en première intention la rhinite allergique légère.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

The long duration of action of the second generation antihistamine bilastine coincides with its long residence time at the histamine H1 receptor

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Bosma R, van den Bor J, Vischer HF, Labeaga L, Leurs R

Cette étude démontre que la bilastine reste longtemps sur le récepteur H1 (73 ± 5 min), ce qui prolonge l’action antagoniste au niveau du récepteur H1 in vitro (mobilisation de Ca2+ dans les cellules HeLa chargées de Fluo-4) après un rinçage des antagonistes non liés. Par conséquent, la longue résidence de la bilastine peut expliquer sa longue durée d’action observée in vivo.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Bilastine – A Novel Antihistamine for Allergic Rhinitis and Chronic Spontaneous Urticaria

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Kraft JN, Sussman GL

La bilastine bénéficie d’un profil d’innocuité avéré à long terme grâce à son utilisation chez plus de 71 millions de patients dans plus de 104 pays. Ce nouvel antihistaminique de deuxième génération n’a pas d’effets sédatifs, car il ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique. En outre, la bilastine ne se métabolise pas et n’interagit pas avec le CYP 450.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

Bilastine safety in drivers who need antihistamines: new evidence from high-speed simulator driving test on allergic patients

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Demonte A, Guanti MB, Liberati S, Biffi A, Fernando F, Fainello M, Pepe P

Cette étude est la première à utiliser un simulateur de conduite à haute vitesse sur Formule 1 pour évaluer les facultés de patients atteints de rhinite allergique ou d’urticaire chronique prenant de la bilastine.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

One-year safety and efficacy study of bilastine treatment in Japanese patients with chronic spontaneous urticaria or pruritus associated with skin diseases

By | Nouveau, Publications relatives à la bilastine
Yagami A, Furue M, Togawa M, Saito A, Hide M.

À travers le monde, on utilise plusieurs antihistaminiques non sédatifs de deuxième génération. Toutefois, leur innocuité et leur efficacité à long terme n’ont pas été testées à un degré élevé de médecine factuelle.

Cette étude conclut que l’administration à long terme de 20 mg de bilastine une fois par jour pendant 52 semaines est sûre et bien tolérée par les patients japonais souffrant d’urticaire chronique spontanée (UCS) ou de prurit associé à des maladies cutanées. La bilastine a amélioré les symptômes de leurs maladies respectives au début du traitement et est restée efficace pendant toute la durée du protocole.

Seuls les professionnels de la santé enregistrés peuvent consulter ce document

Accès

La información que está a punto de visualizar está dirigida únicamente a los profesionales sanitarios aptos para prescribir o dispensar medicamentos. La correcta utilización de su contenido requiere de formación como profesional sanitario.

Debe hacer clic en Aceptar para confirmar que es usted profesional de la salud y continuar con la navegación.

ACEPTAR